28/10/2013

Améliorer la qualité de l’air intérieur


Sous l’impulsion et le pilotage des ministères en charge de la Santé et du Développement durable, un plan d’actions sur la Qualité de l’air intérieur vient d’être mis en place, reprenant les préoccupations exprimées lors de la table ronde Santé-Environnement de la Conférence Environnementale de septembre 2012. Ce plan prévoit des actions à court, moyen et long terme afin d’améliorer la qualité de l’air dans les espaces clos, associant d’autres ministères et partenaires dans sa mise en oeuvre.
Plan national pour la qualité de l’air intérieur : mesures phares du nouveau plan
Parmi les actions phares de ce plan, on pourra noter :

·       Le lancement d’une campagne d’information vis-à-vis du grand public en matière de qualité de l’air intérieur qui permettra de rappeler les consignes de base, lutter contre les idées fausses, et faire connaître l’étiquetage de certains produits. Un outil web d’auto-diagnostic permettra aux particuliers d’évaluer la qualité de l’air dans son logement ;

·       Le lancement d’une campagne d’information à destination des professionnels de santé sur les impacts sanitaires de la qualité de l’air intérieur, et le renforcement de la formation de ces publics sur cette thématique ;

·       Un travail sur l’information et l’étiquetage pour différents produits susceptibles d’émettre des polluants dans l’air intérieur, tels que produits désodorisants (encens, bougies et masquants d’odeur) et produits d’entretien. Une attention particulière sera portée aux meubles pour enfants ;

·       Des actions pour la qualité de l’air intérieur dans les métros.

·       Le renforcement du volet qualité de l’air intérieur dans l’ensemble des dispositifs existants sur la performance énergétique des bâtiments (labels, certifications), une mobilisation sur la qualité de l’aération-ventilation, et dans les formations des professionnels du bâtiment.

Ainsi, conformément aux engagements du Premier Ministre lors de la conférence environnementale de septembre2012, le plan de rénovation thermique des logements s’accompagnera d’une grande vigilance sur la qualité de l’air intérieur.

Mesures récemment lancées
Le cadre législatif prévoit la mise en place d’un dispositif de surveillance de la qualité de l’air intérieur dans les lieux accueillant des enfants.

La première échéance concerne les crèches et les écoles maternelles qui devront avoir réalisé pour la première fois la campagne de mesures avant le 1er janvier 2015. Cette mesure concerne 3 polluants importants et présents dans nos locaux 
- Le Formaldéhyde
- Le benzène
- Le dioxyde de carbone

Ce dispositif est une véritable opportunité pour améliorer le bien-être de nos enfants et réapprendre les gestes simples comme aérer régulièrement.

Par ailleurs, depuis le 1er septembre 2013, tous les matériaux de construction doivent porter une étiquette indiquant leur niveau d’émissions polluantes dans l’air. Cet étiquetage permettra aux consommateurs mais aussi aux collectivités et grandes entreprises de choisir les matériaux les plus sains du point de vue de la qualité de l’air intérieur.

La qualité de l’air intérieur était l’un des thèmes des 2èmes  assises nationales de la qualité de l’air (Octobre 2013)


Source : Ministère de l’écologie, du développement durable et de l’énergie.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire