26/12/2013

Pourquoi la Qualité de l'Air intèrieur ?


Air intérieur pollué :
les causes et les conséquences pour l'homme

Des gaz ou particules solides (poussières, fumées), ayant des concentrations et durées de présence suffisantes pour créer un effet toxique dans l'atmosphère, génèrent une pollution de l'air. Aux polluants primaires s'ajoutent des polluants secondaires qui se forment au contact les uns des autres, par réactions chimiques avec d'autres composants de l'atmosphère qui dépendent des conditions locales de température, d'hygrométrie ...
Source : OFFICIEL PREVENTION
http://www.officiel-prevention.com/
Les fibres
En hygiène et sécurité, le terme "fibre" désigne une particule allongée dont la longueur est au moins trois fois supérieure au diamètre. Cette partie concerne les fibres qui peuvent être inhalées et se déposer dans le poumon jusqu'aux alvéoles pulmonaires. Il s'agit des fibres ayant un diamètre inférieur à 3,5 microns (1 micron = 1/1 000 mm), moins du dixième de l'épaisseur d'un cheveu. Les fibres peuvent être classées selon leur nature chimique : elles sont soit organiques (à base de carbone et d'hydrogène), soit inorganiques.
Leur principale "porte d'entrée" dans le corps est l'appareil respiratoire. Elles ne passent pas à travers la peau.
  • Fibres organiques
    - Fibres naturelles : cellulose, coton, lin, chanvre, soie, laine
    - Fibres synthétiques : aramides, polyester, polyvinylalcool, polypropylène, polyéthylène, polyamides
    - Fibres artificielles: viscose, acétate de cellulose
  • Fibres inorganiques
    - Fibres naturelles : amiante, wollastonite, sépiolite
    - Fibres synthétiques : laines d'isolation, fibres céramiques réfractaires, fibres à usage spécial, fibres de carbone, fibres d'alumine, whiskers, basalte
Plus les fibres sont fines et longues, plus elles pénètrent profondément dans le poumon, plus l'organisme a des difficultés à les éliminer et plus elles sont dangereuses. La proportion de fibres inhalées puis éliminées par l'organisme dépend de leur composition chimique, de leurs dimensions, de l'état de santé de la personne… Une partie peut persister un certain temps, voire migrer vers d'autres organes
Selon leur composition chimique ou la présence d'additifs (liants, etc.), les fibres peuvent provoquer des allergies cutanées ou respiratoires. Leur inhalation peut entraîner des réactions inflammatoires au niveau des bronches et des alvéoles. En cas de migration jusqu'à la plèvre (enveloppe du poumon), elles peuvent provoquer une pleurésie. A la suite d'expositions répétées à certaines fibres, une fibrose pulmonaire peut survenir (transformation du tissu pulmonaire qui conduit à une insuffisance respiratoire). La présence de fibres dans les cellules peut perturber les divisions cellulaires et entraîner des mutations de gènes. A long terme, elles peuvent provoquer des cancers, principalement au niveau du poumon et de la plèvre

 
Source : INRS – Dossier "Les fibres" 
www.inrs.fr/dossiers/Fibres.html

Aucun commentaire:

Publier un commentaire