06/06/2011

De l'eau pour manger

Ne perdons pas de vue que sans eau nous ne serions pas là, et  si nous pouvons rester 1 mois sans nourriture quelques jours sans eau sont suffisants pour que l'on meurt.
Pour notre alimentation elle est essentielle, sans eau pas d'agriculture !

Usons de tous nos moyens pour l'utiliser à bon escient


L'ARROSEUR ARROSANT

En période de sécheresse ne gâchons pas notre "eau" en lavant sa voiture ou encore en arrosant sa pelouse, mais arroser son  potager afin de pouvoir manger de bons légumes est une nécessité pour beaucoup à la campagne. Le jardinage est leur passe- temps et c'est aussi, souvent, une façon d'alléger le budget de la famille. Leur interdire d'arroser leur jardin est imbécile. Mieux vaudrait réorienter l'agriculture pour qu'elle consomme moins d'eau issue des nappes phréatiques.

Quand peut on arroser ? Et comment ?


On arrosera le soir, toujours, mais jamais avec un jet brouillard, genre pomme d'arrosoir, et surtout avec un filet d'eau distribué au plus près du collet des plantes : Pour ce faire, le débit de l'eau sera réglé tout doux, pour qu'elle soit immédiatement absorbée par la terre.
Les aulx et les pommes de terre ont moins besoin d'eau que les choux, les salades, les fraisiers ou les pieds de tomates. La terre ne doit pas rester nue ni être envahie par les mauvaises herbes. Nue elle reçoit les rayons du soleil favorisant l'évaporation. Si elle l'est, il faut biner fréquemment pour qu'elle soit bien aérée.

ASTUCES


Certaines plantes - Les tomates par exemple- - 
-  Prendre une bouteille d'eau en plastique, lui couper le fond. Enterrer le goulot à 20 cm du pied de tomate en laissant émerger la moitié de la bouteille.
Chaque soir la remplir d'eau. Qui va directement jusqu'aux racines sans qu'une goutte ne soit perdue.

- Les planches de Haricots verts seront, elles, irriguées en laissant couler doucement du tuyau, posé entre les rangs et déplacé au bout de quelques minutes, le temps, que la terre soit bien imbibée. En faisant ainsi deux fois par semaine, ils iront au bout de leur maturité.
Il faut adapter les arrosages aux besoins et à la morphologie des plantes potagères, de façon à économiser l'eau.
Et, bien évidemment, tout mettre en oeuvre pour récupérer l'eau de pluie : Les anciennes fausses septiques condamnées pour cause d'installation de tout - à - l'égout font de remarquables citernes pour arroser le jardin. Et si la place ne manque pas, installer une citerne peut à la fois être un geste écologique et une source non négligeable d'économies !

Référence Article:  Le Monde magazine le 28 mai 2011

Aucun commentaire:

Publier un commentaire